08 septembre 2014

Won't get fooled again

1971, la révolution désabusée des Who... 1971, Paul Simon et Art Garfunkel décident de se séparer tandis que Smile accueille son nouveau chanteur, un certain Freddie Mercury qui rebaptise rapidement le groupe londonien, Queen. L'été est funèbre avec les décès de Jim Morrison et de Louis Armstrong mais il voit aussi l'organisation du premier benefit concert qui a lieu au Madison Square Garden de New York au profit du Bangladesh, dévasté quelques mois plus tôt par le cyclone Bhola. C'est aussi en 1971 que le casino de Montreux... [Lire la suite]
Posté par Olivier Moch à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 juin 2014

Baba O'Riley

1971, l'opus grandiose de Pete Townshend pour The Who C’est en 1964 que The Who a vu le jour, composé de Roger Daltrey (chant, harmonica et tambourin), John Entwistle (basse), Keith Moon (batterie) et du fabuleux Pete Townshend (guitare et claviers). Précurseur du mouvement punk qui n’apparaîtra que dix ans plus tard, The Who proposent un rock explosif influencé par les arts en général et construit musicalement comme le serait de la prose en littérature. C’est aux Who que l’on doit l’idée d’opéra-rock avec le titre A Quick One... [Lire la suite]
Posté par Olivier Moch à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 mai 2014

Porcaro, Paice, Rudd... et les autres

Ne sous-estimons pas le rôle du batteur ! Catalogue de surdoués de futs... On n’en parle pas très souvent mais il est une caste qui a toute son importance dans la musique, c’est celle des batteurs ! Tous les grands groupes, ceux qui ont traversé les décennies avec bonheur et succès, reposent sur des batteurs de talents. En effet, c’est la batterie qui donne le rythme à un morceau musical. Aussi faut-il que le batteur ait un sens inné du rythme bien plus qu’une technique hors-pair. La batterie est née d’un ensemble d’instruments... [Lire la suite]