1980, le reggae hommage de Stevie Wonder à Bob Marley qui se bat contre le cancer...

Master Blaster

Depuis le début de sa carrière, en 1961, Stevie Wonder s'est installé en tant que valeur sûre de la musique américaine, il est l'un des fers de lance de la Motown avec laquelle il a signé ses plus grands albums, de The jazz soul of Little Stevie (1962) à A time to love (2005) en passant par Talking Book (1972) avec l'excellent Superstition, Songs of the key of live (1976) ou Characters (1987). A côté de ces albums, Stevie Wonder place quelques grands hits comme You are the sunshine of my life (1972), classée parmi les plus grandes chansons du 20è siècle qui présente la particularité de n'être gravée sur aucun album studio, ou I Just called to say I love you, extrait de la bande originale du film The Woman in Red (Gene Wilder, 1984). Dans la seconde partie des années '70, Stevie Wonder est au sommet de son art, tout comme son ami Bob Marley qui est devenu une star internationale et qui a donnée au reggae ses lettres de noblesse. Les deux hommes n'ont pas grand chose en commun musicalement; Wonder est dans un créneau soul/funk/R'nB tandis que Marley s'éclate dans le reggae, le ska voire le rocksteaddy. Et pourant, il n'est pas rare que les deux hommes se retrouvent sur scène pour interpréter ensemble les tubes de l'un et de l'autre. Fan de foot, un sport auquel il s'adonne tous les jours et pour lequel il possède un réel talent, c'est par ce sport qu'il va apprendre son cancer. En mai 1977, alors qu'il est en France pour sa tournée européenne Exodus, il participe à un match organisé entre ses musiciens, The Wailers, et un équipe de personnalité du show-business français. Pendant le match, Bob Marley est sérieusement blessé au pied, son gros orteil est ouvert et l'ongle est arraché. Il se fait soigné mais ne prend pas de repos, il continue Exodus avec un bandage au pied. Mais trois mois après le coup, la blessure n'a toujours pas cicatrisé. Lors d'un passage à Londres, Bob Marley se rend à l'hôpital où un médecin détecte un mélanome malin sur l'orteil blessé. La cancer est important mais pas encore métastasé alors le médecin recommande l'amputation pure et simple de l'orteil ce que refuse Marley car la religion rastafari à laquelle il souscrit prohibe toute forme d'amputation.Non seulement, l'opération n'a pas lieu mais le chanteur enchaine les tournées et les albums (quatre entre 1977 et 1980) qu'il enregistre dans le studio qu'il vient de faire construire à Kingston. Au printemps 1980, lors d'un jogging dans Central Park, il perd connaissance et est emmené à l'hôpital ou un scanner permet de découvrir cinq tumeurs, trois au cerveau, une au poumon et une à l'estomac. Le cancer s'est metastasé et est entré dans une phase irréversible. Bob Marley donnera encore deux concerts, le 3 juillet au Bourget en France devant 50.000 personnes et à Pittsburg, le 23 septembre. Mais il est au bout du rouleau et endure d'atroces souffrances.

A l'automne 1979, Bob Marley est en tournée aux Etats-Unis, la première partie des concerts est assurée par Stevie Wonder. Touché par la maladie de son ami, ce dernier compose une chanson qu'il veut hommage au Roi du Reggae, une chanson qui parle de fête et de joie parce que le contexte ne s'y prête pas vraiment. Encore que Marley n'ait jamais vraiment renoncé à sa façon de vivre très jamaïcaine faite de musique, de fête et de ganja... Stevie Wonder enregiste Master Blaster (Jammin') à la fin de l'année 1979, il choisit d'en faire un reggae pour renforcer l'hommage. Alors qu'il souhaite voir sortir le single au début de l'année '80, les responsables de la Motown tempèrent et préfère attendre un album complet. Celui-ci, Hotter than July doit sortir à l'automne et il est convenu que Master Blaster servira de single de lancement. Blaster est un terme musical typiquement américain que l'on pourrait traduire par un son exceptionnel qui explose dans l'oreille. Wonder invente donc l'expression Master Blaster - le Maître des sons qui claque - pour désigner Bob Marley. Les paroles parlent de fête et de dans jusqu'au bout de la nuit, un hymne à la joie et à l'espoir. Lorsque Master Blaster sort, le 12 septembre 1980, Marley est au bout du rouleau, il prépare ce qui sera sa dernière prestation sur scène, à Pittsburgh quelques jours plus tard avant de se retirer et de passer de clinique en clinique pour des soins palliatifs. Certains entrevoient dans la chanson de Stevie Wonder une espèce de suite naturelle de la chanson Jammin' de Marley (sur l'album Exodus, en 1977) qui évoque aussi une fête jusqu'au bout de la nuit. Jammin' est d'ailleurs aussi le sous-titre de la la chanson de Wonder...

Master Blaster restera plusieurs semaines en tête du Billboard américain avant d'envahir l'Europe au début de 1981. Bob Marley s'éteint, à Miami, le 11 mai 1981 après avoir lutté quatre ans contre le cancer, à sa façon sans vraiment se soigner... en continuant à vivre, à chanter, à jouer au foot et à fumer des joints.

Stevie Wonder - Master Blaster (Jammin')

Master Blaster (Jamin') (Stevie Wonder, 1980)

Everyone's feeling pretty
It's hotter than July
Though the world's full of problems
They couldn't touch us even if they tried
From the park I hear rhythms
Marley's hot on the box
Tonight there will be a party
On the corner at the end of the block

Didn't know you
Would be jammin' until the break of dawn
I bet nobody ever told you that you
would be jammin' until the break of dawn
You would be jammin' and jammin' and jammin',
jam on


They want us to join their fighting
But our answer today
Is to let all our worries
Like the breeze through our fingers slip away
Peace has come to Zimbabwe
Third World's right on the one
Now's the time for celebration
'Cause we've only just begun

Didn't know that you
Would be jammin' until the break of dawn
Bet you nobody ever told you that you
Would be jammin' until the break of dawn
You would be jammin' and jammin' and jammin',
jam on

Bet you nobody ever told you that you
(We're in the middle of the makin'
of the master blaster jammin')

Would be jammin' until the break of dawn
I know nobody told you that you
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
Would be jammin' until the break of dawn
We're jammin', jammin', jammin', jam on

You ask me am I happy
Well as matter of fact
I can say that I'm ecstatic
'Cause we all just made a pact
We've agreed to get together
Joined as children in Jah
When you're moving in the positive
Your destination is the brightest star

You didn't know that you
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
Would be jammin' until the break of dawn
I bet you nobody ever told you that you
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
Would be jammin' until the break of dawn
Oh, Oh, Oh, Oh, Oh, you
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
Would be jammin' until the break of dawn
Don't you stop the music, oh no,
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
Na, na na...
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
Nobody told you Oh, Oh, Oh, you
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
Would be jammin' until the break of dawn
I bet you if someone approached you
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
yesterday to tell you that you would be jammin' you would not believe it because
you never thought that you would be jammin'

Oh, Oh, Oh, Oh,
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
jammin' 'til the break of dawn
Oh, Oh, Oh, You may as well believe
what you are feeling

(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
because you feel your body jammin'
(We're in the middle of the makin's of the master blaster jammin')
You would be jammin' until the break of dawn
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')
(We're in the middle of the makin' of the master blaster jammin')

Tout le monde se sent beau
Il fait plus chaud qu’en juillet
Bien que le monde soit plein de problèmes
Ils ne pourraient nous toucher même s’ils essayaient
Dans le parc j’entends des rythmes
Marley est chaud dans les baffles
Ce soir, il y aura une fête
Au bout du quartier

Ne savais-tu pas
Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Je parie que personne ne t’avais dit
Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Que tu ferais la fête, ferais la fête, la fête, la fête
Jusqu’au bout

Ils veulent que nous rejoignions leur combat
Mais notre réponse aujourd’hui
Est de laisser tous nos tracas
Comme la brise filer entre nos doigts
La paix est venue du Zimbabwe
Le Tiers-Monde est à la une
Maintenant le temps est à la fête
Parce que nous ne faisons que commencer

Ne savais-tu pas
Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Je parie que personne ne t’avais dit
Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Que tu ferais la fête, ferais la fête, la fête, la fête
Jusqu’au bout

Je parie que personne ne t’avais dit
(Nous sommes en train de faire la fête
avec la Master Blaster)
Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Je sais que personne ne t’avais dit
(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)
Que tu ferais la fête, ferais la fête, la fête, la fête
Jusqu’au bout

Tu me demandes si je suis heureux
Et bien en fait
Je peux dire que je suis fou de joie
Parce que nous venons de faire un pacte
Nous avons décidé de rassembler
Unis comme les enfants de Jah
Lorsque tu évolue vers le positif
Ta destination est l’étoile la plus brillante

 
Ne savais-tu pas
(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)
Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Je parie que personne ne t’avais dit

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Oh, oh, oh, oh, oh, toi

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Tu ferais la fête jusqu’à l’aube
N’arrête pas la musique, oh non

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Na, na, na...

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Personne ne t’a dit, oh, oh, oh toi

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Que tu ferais la fête jusqu’à l’aube
Je parie que si quelqu’un t’avait approché

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Hier pour te dire que tu ferais la fête
Tu ne l’aurais pas cru parce que
Tu n’aurais jamais pensé que tu ferais la fête
Oh, oh, oh, oh
(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

La fête jusqu’à l’aube
Oh, oh, oh tu pourrais donc croire
Ce que tu ressens

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Parce que tu sens ton corps faire la fête

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

Tu ferais la fête jusqu’à l’aube

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)

(Nous sommes en train de faire la fête
avec le Master Blaster)