1971, pour la réhabilitation de Sacco et Vanzetti.

Here's to you

Sacco et Vanzetti , une triste affaire qui défraya la chronique judiciaire américaine à l’aube des années ’20. Deux anarchistes italo-américains sont condamnés à mort pour leur implication présumée dans des braquages. Apologie du délit de sale gueule, cette affaire judiciaire fit longtemps parler d’elle. Les adversaires de la peine de mort se sont servis de Sacco et Vanzetti pour illustrer leurs propos, le cinéma s’est emparé de cette histoire et même Louis Aragon dédia son poème Sur le Port de Dieppe aux deux anarchistes. Mais il est une chanson hommage qui reste dans la mémoire collective, celle de Joan Baez : Here’s to you

Joan Baez est un personnage incontournable de la protest song des années soixante. Avec sa voix de soprano, elle a imposé la mission d’artiste engagée qu’elle s’était confiée par des textes antimilitaristes, contre la peine de mort mais aussi sur les conditions de vie des moins nantis de la société américaine. Surnommée La Madonne des Pauvres Gens, elle fut assez paradoxalement invitée à aller remonter le moral des troupes au Vietnam alors qu’elle était, évidemment, opposée à ce conflit. Elle reprochait surtout au gouvernement américain d’envoyer ses enfants à la boucherie d’une guerre qui n’était pas la leur… Sa façon de soutenir les boys qui ne demandaient pas forcément à être dans les rizières c’était d’aller chanter pour eux. Elle le fit, notamment, à Hanoï alors que les combats étaient proches. Mais Joan Baez c’est aussi celle qui mit le pied à l’étrier à plusieurs jeunes chanteurs dont Bob Dylan.

Lorsqu’en 1970 le réalisateur italien Giuliano Montaldo décide de tourner un film sur Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti, il sollicite Ennio Morricone pour habiller musicalement le scénario. Celui-ci, déjà bien implanté dans le milieu cinématographique alors que Montaldo n’est pas encore très connu, accepte car le projet est bien esquissé et, comme beaucoup d’italiens, il est heurté par le sort de Sacco et Vanzetti. Cinquante ans après l’exécution des deux hommes, il apparait important à Morricone de marquer le coup. Morricone compose une longue litanie qu’il intitule La Ballade de Sacco et Vanzetti, une ballade qui se découpe en trois parties qui évoquent autant de moments de l’affaire judiciaire. La première porte sur le contexte des événements, la seconde s’attarde sur l’emprisonnement des deux hommes, Morricone s’est inspiré de la correspondance entre Vanzetti et son père, et la dernière résume les impressions de Sacco et Vanzetti lors de leur procès.

Pour cette ultime partie de la ballade, Ennio Morricone fait appel à l’égérie de la protest song américaine car il estime que ce duo italo-américain renforcera le poids de sa musique et donc du film de Montaldo. L’idée est de construire une structure simple, qui claque dans l’oreille. Morricone imagine une phrase musicale élémentaire et la répète dix fois. Les deux premières répétitions sont nues, sans paroles, évoquent même un peu une ambiance funéraire ; la dernière va décrescendo pour marquer la fin de la chanson. Ne restait qu’à trouver les paroles, c’était le rôle de Joan Baez. Une seule phrase musicale construit la chanson, une seule phrase grammaticale viendra se greffer dessus et sera répétée jusqu’au bout de la chanson. Pour écrire cette phrase, Baez s’inspire d’une intervention de Bartolomeo Vanzetti lors du procès qui dit en substance que, malgré leur innocence, les deux hommes sont prêts à mourir car leur sacrifice servira bien plus la cause de la tolérance et de la justice (la vraie, pas celle de prétoires) qu’ils n’auraient pu le faire toute une vie durant. «Ce dernier moment est le nôtre. Cette agonie est notre triomphe» dira Vanzetti au juge pour conclure son intervention…

Here’s to you fait le tour du monde, est traduite en français, en italien, en espagnol et en allemand. Plusieurs chanteurs la reprennent à leur répertoire et la chanson devient l’hymne du Mouvement pour les Droits Civils qui anime les Etats-Unis dans les années ’70. Elle aura aussi un rôle important dans la prise de conscience populaire et conduira le Gouverneur du Massachussetts, Michael Dukakis, à proclamer l’innocence de Sacco et Vanzetti, le 23 août 1977, cinquante ans jour pour jour après leur exécution…

Joan Baez - Here's To You - Live Concert Paris 1983

Here’s to you

Here's to you Nicola and Bart
Rest forever here in our hearts
The last and final moment is yours
That agony is your triumph !

(répété dix fois)

Traduction :

Voici pour vous Nicolas et Bart
Reposez pour toujours dans nos cœurs
Le dernier et définitif moment est vôtre
Cette agonie est votre triomphe !